Sélectionner une page

Ce dimanche 5 juillet, TF1 diffusait dans l’émission 7 à 8 un reportage intitulé « Le running, cette drogue ». Le titre et le contenu de ce reportage m’ont pour le moins scandalisé. Encore une fois à la télévision, la course à pied est montré comme une addiction. Les coureurs sont traités de drogués : « shootés au running, drogués, addictions, mordus du running » tels sont les termes que l’on peut entendre dans ce reportage. Si vous n’avez pas vu, vous pouvez voir le reportage « Les fondus du running » en replay

Deux profils atypiques 

Dans ce reportage, Cyril un cadre sup court matin et soir 10h par semaine. On le voit courir après le boulot et rentrer à 22h30 sans avoir eu le temps d’embrasser son fils de 9 ans et alors que sa femme a déjà dîné. Ensuite, on le voit ensuite subir une infiltration chez un médecin du sport en raison d’une tendinite et courir le soir même la vertigo.

Autre profil, Simone 70 ans cours un jour sur deux. Là, on est un peu moins dans l’excès… La course à pied est surtout un remède pour elle et remplace les médicaments. Mais comme par hasard, on passe devant la stelle d’un ami à Simone mort en courant.

Ce que je n’ai pas du tout aimé dans ce reportage, c’est le ton racoleur des journalistes  qui semblent accentuer les effets négatifs en éludant les aspects positifs.

Ne pas confondre bigorexie et passion du running

L’addiction est un état où, malgré une conscience des problèmes liés à une consommation abusive, l’usager n’est plus capable de contrôler sa consommation (source wikipedia).

Ce qu’évoque le reportage en parlant de « drogue » s’apparente donc à de la bigorexie, une dépendance au sport désormais reconnue par l’OMS comme une maladie. Et pourtant, cette maladie n’a jamais été décrite dans ce reportage…

Je suis désolé, nous sommes 8 millions de coureurs en France, mais nous ne sommes pas 8 millions de bigorexique. Ainsi, au lieu du terme « addiction », je préfère le terme « passion ». Mais là, cela aurait été moins vendeur…

Si vous voulez voir un documentaire qui fait un peu moins « junk TV », je vous conseille le reportage d’envoyé spécial diffusé ce 25 Juin intitulé « Running, pourquoi la France court? » visible sur youtube (voir la vidéos à la fin de l’article). Le ton y est plus pédagogique … On y apprend pourquoi un sport comme la course à pied procure du bien-être à la différence d’un autre sport comme le Badminton.

Ce que j’aimerais voir à la TV

  • J’aimerais que l’on parle des bienfait du running. Par exemple : selon une étude (Copenhagen City Heart), la pratique du running de manière régulière aurait un impact significatif sur l’espérance de vie. Les hommes gagneraient 6,2 années et les femmes 5,6 en s’y adonnant fréquemment.
  • J’aimerais qu’on me parle de belles histoires comme celle de Florent Becker, qui a perdu 50 kg à l’aide du running.
  • J’aimerais qu’on me parle de grands champions comme Kilian Jornet, l’extra-terrestre du trail qui court de montagne en montagne. 

 Et vous, que pensez-vous du traitement de la course à pied fait par les médias ?

 

 

Partager

Vous avez aimé cet article ? Partagez le à vos amis.